Tout comprendre sur la cardioversion électrique

La cardioversion électrique consiste à réhabiliter le rythme cardiaque normal. Cet acte est réalisé sous le contrôle d’un professionnel. Si vous souhaitez comprendre dans quels cas ce traitement est utilisé, il est important de savoir en quoi consiste exactement un trouble de risque cardiaque. Retrouvez les détails dans les prochaines lignes.

Qu’est-ce que le rythme cardiaque sinusal ?

Selon un électrocardiogramme, c’est le rythme normal du cœur. En d’autres mots, c’est la synchronisation du cœur suivant la séquence nœud sinusal. Il s’agit donc de stimuler le système de conduction. Cela se passe depuis les oreilles jusqu’au système ventriculaire. Le rythme sinusal doit indiquer une fréquence cardiaque entre 60 et 100 battements à la minute. Les professionnels de la santé reconnaissent facilement si le résultat d’un électrocardiogramme annonce un rythme cardiaque sinusal normal ou que celui-ci dérègle. Il est question d’arythmie si le rythme est hors fréquence. En dessous de 60 bpm, il y a un risque de bradycardie arythmique. Au-delà de 100 bpm, la personne souffre de tachycardie arythmique. Vasculaires ou auriculaires, ces maladies peuvent causer des contractions cardiaques désordonnées.

Quels sont les risques liés à l’arythmie ?

Une fibrillation ventriculaire peut présenter plus de risques comme l’infarctus du myocarde. Ce sont des contractions désordonnées et trop rapides qui peuvent causer un pompage inefficace du sang et donc, l’arrêt cardiaque. En cas de fibrillation, il faut délivrer un choc électrique interne ou externe à l’aide de la cardioversion électrique ou défibrillation. Puis, un autre trouble cardiaque courant est le flutter auriculaire ou cardiaque. Contrairement à une fibrillation ventriculaire, celui-ci est caractérisé par des contractions régulières, mais qui sont trop rapides. Il est possible de détecter cette maladie à partir d’un électrocardiogramme. A titre préventif, le médecin spécialiste peut prescrire un traitement sur le long terme basé sur des médicaments. Attention tout de même, car si les contractions augmentent, les risques d’AVC sont élevés. Un accident cardio vasculaire est une obstruction des artères pouvant entraîner la formation de caillots de sang qui ralentiront l’alimentation sanguine au niveau des organes, y compris le cœur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *