Quelles médecines douces choisir ?


Magnétothérapie, Sophrologie, étiopathie, ayurvéda… En effet, il existe de nombreuses formes de médecines alternatives. Comme quoi, voici une liste non exhaustive de médecines douces.

Acupuncture

L’acupuncture fait partie intégrante de la médecine traditionnelle chinoise. Le principe de cette pratique est de rééquilibrer et d’harmoniser les flux d’énergie traversant le corps au niveau des méridiens via des aiguilles.

Ayurvéda

Reconnu par l’OMS, l’ayurvéda est l’une des formes de médecine les plus anciennes au monde. Cette médecine traditionnelle indienne vise l’équilibre entre le corps et l’esprit. Elle met également en avant la prévention, les remèdes et les différentes thérapies naturelles.

Homéopathie

L’homéopathie est une sorte de thérapeute visant à donner au malade une très faible dose de substance donnée. Si cette dernière est administrée à grandes doses dans l’organisme, elle peut entrainer des troubles plus ou moins graves.

Luminothérapie

Cette technique thérapeutique consiste en une exposition quotidienne face à une lampe luminothérapeutique médicale pour retrouver l’énergie et la vitalité. Ceci est dans le but de combler le manque d’ensoleillement hivernal.

Naturopathie

Il s’agit d’une médecine douce à titre préventive et éducative. Le principal objectif est de rééquilibrer le fonctionnement de l’organisme à l’aide des moyens naturels tels que l’alimentation, les massages et l’hygiène de vie.

Réflexologie

Cette technique tire son origine de la médecine traditionnelle chinoise. La réflexologie consiste à masser les pieds en vue de localiser et de débloquer les tensions dans des zones réflexes correspondant chacune à un organe.