Comment mieux dormir avec le diabète de type 1 ?


Un manque de sommeil approprié peut avoir des effets sur la santé du corps humain, notamment en affaiblissant le système immunitaire, en augmentant la pression sanguine et en déclenchant une prise de poids grâce à des déséquilibres hormonaux. Une étude réalisée en 2011 par Trusted Source a révélé que 35 % des personnes atteintes de diabète de type 1 ont un mauvais sommeil, par rapport aux personnes non diabétiques. Si vous en êtes victime, voici comment vous pouvez procéder pour améliorer votre sommeil.

Réduire le taux de glycémie

Le taux de sucre dans le sang, qu’il soit élevé ou bas, perturbe le sommeil. Travailler avec votre équipe médicale pour maintenir le taux de sucre dans le sang à un niveau acceptable vous permet de dormir sur vos deux oreilles. Une fois que l’hyperglycémie perturbe le sommeil, les troubles du sommeil, à leur tour, augmentent encore la glycémie, ce qui déclenche d’autres problèmes de sommeil. C’est un cycle sans fin. Une étude publiée en 2013 dans la revue Diabetes Care montre que les adultes qui dorment moins ont en fait des taux d’A1C plus élevés. À l’autre extrémité du spectre du glucose, alors que la plupart des types 1 ont un certain degré de crainte quant aux risques de dépression nocturne, même une légère dépression peut avoir un impact sur le sommeil.

Bannir les appareils électroniques dans la chambre à coucher

De nombreux experts du sommeil recommandent d’interdire tous les appareils électroniques dans les chambres à coucher, car ils ont tendance à distraire les gens et à les empêcher de dormir. C’est particulièrement vrai pour les téléviseurs et, dans une moindre mesure, pour les ordinateurs, mais c’est surtout un problème croissant pour les smartphones. Selon la National Sleep Foundation, le problème de distraction est aggravé par le fait que la lumière bleue émise par les écrans de la plupart des appareils portables imite la lumière du soleil, ce qui inhibe la production de mélatonine par le corps pendant le sommeil. Ce facteur biomédical a conduit à une recommandation de « couvre-feu numérique » pour les enfants et les adolescents, l’électronique étant mise hors tension 1 à 2 heures avant le coucher. Pour améliorer votre propre sommeil, envisagez une interdiction de séjour dans la chambre à coucher ou un couvre-feu numérique pour vous-même.

Arrêter la caféine

Il est trop facile de se procurer des boissons énergisantes, des sodas ou du café en fin d’après-midi pour que ce « coup de pouce » me permette de tenir le coup pendant une dure journée. Mais la caféine qui alimente ces boissons est un stimulant du système nerveux central dont la demi-vie dans le corps humain est de 5 heures en moyenne.